Quel mode de transport écologique et durable ?

Vélo de ville

Saviez-vous que près de 25 % des gaz à effet de serre sont issus de nos moyens de transport ? À l’heure où la destruction de la couche d’ozone se fait à vitesse grand V, le moment est plus que jamais à une prise de conscience collective notamment sur nos moyens de déplacement. Convertissez-vous au mode de transport durable et écolo !

Le transport individuel

Pareillement à nombreux d’entre vous, j’ai eu beaucoup de mal à me passer de ma voiture à essence. En effet, je l’utilisais dans le moindre de mes déplacements. Les rendez-vous professionnels, les virées shopping avec mes copines, les transports des enfants pour leurs activités, les sorties familiales… Lorsque je devais me rendre quelque part, je sortais ma voiture du garage. Cependant, suite à des reportages et des documentaires que j’ai regardés sur l’environnement, j’ai pris la très ferme décision de changer mes habitudes.

Bien sûr, je ne vais pas complètement délaisser mon véhicule. Mais par contre, j’ai limité son usage. Ainsi, la première chose que j’ai faite est de me mettre au cyclisme urbain. Et pour joindre l’acte à la parole, j’ai fait l’achat de deux vélos sur Hollande Bikes, pour la famille. Le premier est un modèle pliant de ville. Je m’en sers surtout pour les trajets de courte distance, et mon mari me le chipe régulièrement. Le deuxième est un tripoteur électrique.

Ce vélo de transport m’est d’une grande nécessité lorsque je fais mes courses au centre commercial, ou pour emmener mon petit dernier au parc le samedi après-midi. En outre, avec le cyclisme, je me suis également mise à la marche. Je fais beaucoup de trajets à pied dans mon quartier. Et pour mon plus grand bonheur, les membres de ma famille s’y sont également mis. Enfin comme je ne peux pas faire une impasse sur les voitures, je compte investir très prochainement dans une petite voiture électrique ou pourquoi pas une hybride.

Le transport collectif

Mon autre astuce pour utiliser le moins possible ma voiture est de prendre les transports en commun. Comme toutes les grandes villes françaises, la mienne est dotée d’excellents réseaux. Cette option présente en effet de nombreux avantages. Avant toute chose, en utilisant ce mode de déplacement, je fais des économies très intéressantes puisque le coût des tickets de bus est très abordable par rapport au prix de l’essence.

Bus

Avec tout cela, en roulant occasionnellement avec ma voiture, je provoque moins d’usure sur le véhicule et je baisse inévitablement les frais d’entretien et de réparation qui lui sont attachés. Et fini également le stress et les frustrations liés aux embouteillages. En prenant le bus, j’arrive sur mon lieu de travail détendue et zen, même si le temps de trajet et parfois un peu plus long. L’essentiel de cette démarche est son impact écologique important.

En effet, si chacun d’entre nous privilégie de temps en temps les transports en commun, moins de voitures circuleront et il y aura moins d’émission de CO2. Vous pourrez m’objecter que les autobus carburent tout de même aux énergies fossilisées, donc ils sont polluants : certes, mais la pollution émise par rapport au nombre de gens transportés est amoindrie, d’une part et d’autre part, de plus en plus de bus fonctionnent au gaz ou sont hybrides. Quant aux tramways et aux TGV, ils sont équipés de moteurs électriques. Sinon, vous avez aussi l’auto-partage et le covoiturage. Ces pratiques comptent déjà de nombreux adeptes en France.

Écrit par Marie le dans Développement durable

Partager cette initiative

Commenter cette initiative

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : hr8ywjqkkz